Juges-Arbitres

Juges-Arbitres

Les juges-arbitres de RCA sont indispensables au bon fonctionnement des régates. Tous les juges-arbitres suivent une formation afin de veiller à la sécurité des rameurs et au traitement équitable de chacun. Le comité des juges-arbitres de RCA supervise la formation, le perfectionnement et l’attribution des licences des juges-arbitres.

Chaque année, plus d’une centaine de régates sanctionnées ont lieu au Canada et nous avons besoin de juges-arbitres bien formés et qualifiés pour veiller à ce que ces régates soient équitables, sécuritaires et amusantes pour toutes les personnes impliquées. La fonction de juge-arbitre est idéale pour ceux qui aiment donner bénévolement de leur temps et qui veulent jouer un rôle essentiel pour assurer la pérennité de l’aviron au Canada. Nos juges-arbitres canadiens ont de nombreuses occasions d’améliorer leurs compétences et d’acquérir des licences avancées afin de contribuer à la tenue de régates locales, régionales, provinciales, nationales et internationales.

 

Tous les juges-arbitres suivent une formation afin de veiller à la sécurité des rameurs et au traitement équitable de chacun. Le comité des juges-arbitres de RCA supervise la formation, le perfectionnement et l’attribution des licences des juges-arbitres.

Le programme de formation en arbitrage de RCA comporte cinq niveaux. Les trois premiers consistent en un contenu livré pendant des ateliers, des formations pratiques supervisées, des évaluations officielles et du mentorat en continu. Ce sont les associations provinciales d’aviron qui organisent les ateliers, la formation pratique, les évaluations et le mentorat liés au niveau 1, au niveau 2 et au niveau 3. Puisque chaque province gère différemment cette partie, veuillez communiquer avec votre association provinciale d’aviron pour obtenir des renseignements à ce sujet.

Voir les étages

Description des catégories de juges-arbitres

Adjoint au juge-arbitre (niveau 1) : personne qui a suivi l’atelier pour devenir adjoint au juge-arbitre (niveau 1). Le comité des juges-arbitres de RCA établit le contenu de l’atelier et la méthodologie d’enseignement. Les formateurs de RCA présentent les ateliers, en collaboration avec les associations provinciales d’aviron (APA). Il n’est pas nécessaire d’avoir de l’expérience en aviron pour devenir adjoint au juge-arbitre. Une personne est désignée sous le nom d’adjoint au juge-arbitre après avoir suivi les quatre heures de l’atelier de niveau 1. Elle peut immédiatement commencer sa formation pratique lors de régates sanctionnées par RCA sous la supervision de juges-arbitres détenant une licence. Le Code de course de RCA est le principal outil pédagogique des adjoints au juge-arbitre et il peut être téléchargé ici. Après avoir suivi l’atelier, l’adjoint au juge-arbitre acquiert une expérience pratique en effectuant au moins un quart de travail de deux heures à chacun des postes suivants : commission de contrôle (quai), commission de contrôle (pesée), arrivée, départ et observation avec un juge-arbitre sur l’eau. Un adjoint au juge-arbitre peut rester dans ce poste à partir de ce moment, et soutenir les différents juges-arbitres détenant une licence dans les différents postes où il a obtenu sa formation pratique. Il peut aussi poursuivre sa formation pour obtenir sa licence et suivre le parcours du juge-arbitre décrit ci-dessous.

Juge-arbitre stagiaire (niveau 2) : personne qui a acquis une expérience de base des régates, avec des observations de juges-arbitres au travail, à titre d’adjoint au juge-arbitre, et qui a suivi les huit heures de l’atelier de niveau 2 pour devenir juge-arbitre. Après l’atelier, qui leur permettra de parfaire leurs connaissances du Code de course et en matière de tenue des régates, le juge-arbitre stagiaire commence une période de formation pratique supervisée dont la durée peut varier d’un à trois ans. Pendant cette période, le juge-arbitre stagiaire assiste au plus grand nombre possible de régates et acquiert le plus d’expérience possible à tous les postes. Le juge-arbitre stagiaire doit, au minimum, effectuer dix quarts de travail (de deux heures) avec deux quarts dans les postes suivants : commission de contrôle, départ, arrivée, juge-arbitre sur l’eau et juge au départ. Comme RCA encourage les juges-arbitres à acquérir de l’expérience dans un vaste éventail de sites de régates, ces expériences doivent être acquises dans quatre régates ou plus, à plus d’un site et doivent comporter au moins trois courses de type sprint et une tête de rivière.

Juge-arbitre (niveau 2, détenteur d’une licence) : juge-arbitre stagiaire âgé d’au moins 21 ans qui a satisfait aux exigences de la formation pratique de niveau 2 et qui a réussi l’examen écrit et pratique. Les candidats qui réussissent l’examen reçoivent une licence de juge-arbitre de RCA. Pour maintenir sa licence de juge-arbitre de RCA, un juge-arbitre doit s’inscrire chaque année auprès de RCA et de l’APA de la province dans laquelle il réside et où il agit normalement à titre de juge-arbitre; il doit participer activement à des activités à l’échelle locale et/ou provinciale pendant l’année précédente; il doit être évalué à trois des cinq postes au cours d’une période de trois ans et suivre un séminaire de renouvellement de la licence une fois tous les trois ans. Les postes sont les suivants : départ, juge au départ, juge-arbitre sur l’eau, commission de contrôle et arrivée.

Juge-arbitre en chef (niveau 3) : après avoir agi pendant trois ans à titre de juge-arbitre, un juge-arbitre peut suivre un atelier pour devenir juge-arbitre en chef (niveau 3). À titre de juge-arbitre en chef stagiaire, il entreprend alors une période de formation pratique auprès d’un juge-arbitre en chef. Pendant ce programme, le juge-arbitre en chef stagiaire a l’occasion de participer à la planification d’une régate (notamment coopérer avec le président de la régate pour la demande de sanction, définir les plans de circulation, recruter et affecter le jury, gérer les problèmes de contrôle de la qualité soulevés lors de la visite précédant la tenue de la régate, respecter les protocoles relatifs à la météo, examiner le programme de course, le nombre de bénévoles ainsi que leur formation et participer à la réunion des entraîneurs pour s’adresser à eux). Il participe aussi au bon déroulement de la régate (vérifier les installations, présider la réunion du jury et la réunion de bilan du jury, s’occuper des décisions relatives à la météo, aux retards des courses, aux affectations des juges-arbitres, à l’interprétation du Code de course et aux réunions du conseil du jury) ainsi qu’aux tâches qui suivent la régate (rédiger le rapport du juge-arbitre en chef). Pour effectuer son programme de formation pratique, le juge-arbitre en chef stagiaire doit assister à au moins cinq régates différentes, à trois niveaux de régates à ce titre (locale, régionale et provinciale/interprovinciale). Les cinq régates doivent inclure au moins une régate de chacune des catégories (courses de type sprint, têtes de rivière, compétition d’aviron en salle, et si possible, régate d’aviron de mer), elles doivent se dérouler sur trois sites différents de régates et sur une période de trois ans après la date de l’atelier. Une fois la formation pratique terminée, le juge-arbitre en chef stagiaire peut passer l’examen théorique et pratique. S’il réussit, il obtient sa certification de juge-arbitre en chef de RCA (niveau 3).

Formateur (niveau 4) : un formateur de juges-arbitres présente les ateliers pour juges-arbitres, les ateliers pour juges-arbitres en chef et les examens pour les juges-arbitres de même que les séminaires et les évaluations pour les juges-arbitres. Ce sont les APA qui nomment les juges-arbitres en chef admissibles à devenir formateurs. Le programme de formation et d’évaluation des formateurs (niveau 4) est en cours d’élaboration.

Juge-arbitre international (niveau 5) : un juge-arbitre international est un juge-arbitre nommé par son APA qui a été accepté au sein du programme de formation de deux ans organisé et présenté par RCA et qui a réussi le programme après avoir passé les examens écrit et pratique de la FISA. Les juges-arbitres internationaux peuvent être nommés pour faire partie des jurys des régates de la Coupe du monde, du Championnat du monde, des Jeux olympiques et des Jeux paralympiques. Les juges-arbitres internationaux doivent maintenir leur licence de juge-arbitre de leur fédération nationale.

Programme de formation en arbitrage de RCA

Rowing Canada Aviron (RCA) reconnaît que les occasions de perfectionnement partout au pays sont essentielles à la formation et à la rétention des juges-arbitres. Le programme de formation en arbitrage de RCA a été établi pour 2018.
En 2018, un maximum de 3000 $ a été alloué pour aider les juges-arbitres à assister à des régates afin d’acquérir davantage d’expérience en dehors de leur club local.
Les juges-arbitres qui souhaitent participer au programme de formation en arbitrage de RCA doivent faire parvenir une manifestation d’intérêt directement au comité des juges-arbitres de leur province (ou à son représentant). Pour de plus amples renseignements, veuillez cliquer ici.

Plus Ici

Dates limites

Régates du printemps (mai et juin) : 18 avril
Régates de l’été et de l’automne (juillet à novembre) : 18 mai

Occasions pour devenir officiels techniques nationaux

Rowing Canada Aviron est fière d’avoir pu offrir aux juges-arbitres des provinces l’occasion d’être choisis comme officiels techniques nationaux pour soutenir le jury de la FISA lors des Championnats d’aviron de mer de la FISA 2018 qui avaient lieu du 11 au 14 octobre 2018 à Sidney en Colombie-Britannique.